EN PROJET

Quand je danse, je danse

Projet de création 2017-2019

« Quand je danse, je danse » est un projet chorégraphique, visuel et sonore pour deux danseuses (Corine Englander-Bombled et Emilie Sivi Volck) sur le thème de « l’instant présent ». Axé essentiellement sur la matière du mouvement, il prévoit de laisser une large place à l’interaction avec d’autres disciplines artistiques (musique, photographie, vidéo) dont le propre est également de saisir ou restituer la poésie d’un « moment ». Destiné à être présenté sur scène, ce spectacle pourra parallèlement être proposé dans des versions plus légères en résonance à un lieu donné.

© Denis Englander

L’idée de cette création jaillit en mai 2016 à Kyoto (Japon) lors d’une performance danse & musique live proposée sur les rives de la Kamogawa, « Encounters ».

De retour en France, l’envie de retrouver la complicité de ce duo artistique, à l’origine par ailleurs des premières pièces de la Cie, coïncide avec :

• le besoin de réagir face à l’accélération du quotidien, à la perpétuelle confusion de vouloir être partout et nulle part, à une injonction permanente (réelle ou ressentie) de perfection et d’efficacité;

• la prise de conscience soudaine, en écho à l’extrait « Quand je danse, je danse » des Essais de Montaigne, que le mouvement est notre manière à nous, danseurs, d’ « être » ici et maintenant;

• la lecture de « L’intuition de l’instant » de Gaston Bachelard, et sa façon de mettre des mots poétiques et subtiles sur des sensations ineffables.

Avec ce projet, nous souhaitons inviter chaque spectateur à s’interroger sur sa propre relation au temps, son rapport à la fugacité de l’instant vécu et sa façon, à lui, de s’ancrer dans le présent. Notre objectif est de créer « un instant chorégraphique » qui mette nos sens en éveil, nous réveille à nous-mêmes et bouscule, avec poésie et dérision, tous les petits mécanismes de survie, automatismes et autres conditionnements qui nous empêchent de conjuguer nos pensées et nos perceptions au présent.

Ils nous ont déjà accueillis en création :

• la Charpenterie Buet, Bourg St Maurice (73)
• la Maison des Arts, Aime (73)
• Accueil Savoie Handicap, Saint Alban Leysse (73)
• le Lycée du Granier, La Ravoire (73)
• le Magasin, Saint Etienne (42)

Et si vous étiez le prochain ?

Avec pour objectif de multiplier les situations, les expériences et les échanges susceptibles de nourrir notre réflexion artistique et nos processus de création, nous sommes toujours à la recherche de nouveaux partenaires pour accueillir la Cie en mini-résidence de création (2 à 3 jours).

En cohérence avec le thème du spectacle, nous nous intéressons en particulier :
• aux structures ayant un rapport particulier au temps (maisons de retraite, hôpitaux, bibliothèques, musées/galeries d’art, salles d’attente, etc.)
• aux lieux singuliers s’inscrivant dans une temporalité spécifique (le « temps quotidien » d’un lieu de travail, le caractère « hors du temps » d’un lieu abandonné, un lieu de patrimoine « figé dans le temps », etc.)
• à des publics concernés par le propos philosophique du spectacle (élèves de 1ère et Terminal, cafés philos, etc.)

Ce projet de création est soutenu par le Département de la Savoie.